8 signes que vous ne devriez pas accepter un emploi


8 signes que vous ne devriez pas accepter un emploi

L'herbe semble toujours plus verte chez le voisin, dit-on. Mais l’est-elle réellement? Avant de quitter votre emploi, mieux vaut vous assurer que vous ne le regretterez pas. Voici quelques signes dont vous devriez tenir compte avant de prendre votre décision finale :

Le salaire est ce qu’il y a de plus attrayant

Bien que la hausse de salaire soit un facteur déterminant quand vient le temps de changer d’emploi, celle-ci ne doit pas occulter tout le reste. Si c’est ce qui vous motive le plus votre décision, c’est que la prenez sans doute pour les mauvaises raisons.

L’employeur est négatif

Cela peut se voir de plusieurs manières. L’employeur peut, par exemple, critiquer la façon dont les têtes dirigeantes gèrent l’entreprise, se plaindre de ses mauvais employés ou des conditions économiques difficiles avec lesquelles il doit composer. C’est un indicateur très clair que votre sécurité d’emploi n’est pas aussi garantie que vous pourriez le penser.

Le taux de roulement est élevé

Cela ne ressortira peut-être pas durant l’entrevue, mais si vous apprenez au cours de vos recherches que c’est le genre de poste pour lequel les employés succèdent rapidement les uns aux autres, il est plus que probable que vous ne ferez pas long feu vous non plus.

Le poste est vacant depuis longtemps

Sauf exception, un poste ne demeure jamais vacant très longtemps puisque les tâches qui en découlent doivent être accomplies. Par conséquent, de deux choses l’une. Soit l’employeur est très sélectif… ou alors les candidats précédents se sont tous désistés. Si c’est le cas, ont-ils réalisé quelque chose qui vous a échappé? N’hésitez pas à poser toutes les questions nécessaires pour faire la lumière sur cette situation.

On ne répond pas clairement à vos questions

Parlant de poser des questions, si vous sentez que l’employeur se montre évasif sur certains sujets ou qu’il refuse carrément de partager avec vous des données essentielles à la prise de votre décision – un vendeur, par exemple, est en droit de s’attendre à ce qu’on lui transmette le chiffre d’affaires du territoire où il va travailler –, c’est signe que quelque chose ne va pas.

On vous pousse à prendre une décision rapide

Pire encore, si on vous pousse à vous décider sur-le-champ en signant, par exemple, votre contrat d’embauche à la fin de l’entrevue, cela cache définitivement quelque chose.

Votre entourage ne vous appuie pas dans votre décision

Il est normal que vous soyez emballé par une nouvelle opportunité et la hausse de salaire qui l’accompagne, mais le jeu en vaut-il la chandelle? Si des membres clés de votre entourage vous semblent réticents, c’est peut-être parce qu’ils sont plus objectifs face à la décision que vous devez prendre. Sans aller jusqu’à vous faire dicter votre conduite par autrui, cela mérite à tout le moins réflexion.

Vous ne le sentez pas

Au-delà de tous ces signes extérieurs, il faut avant tout vous fier à votre instinct. Est-ce que ces nouvelles fonctions sont bien celles que vous aviez en têtes quand vous avez postulé? Est-ce que vous sentez que vous vous plairez dans ce nouvel environnement? Avec cette nouvelle équipe? Si quelque chose vous tracasse, pensez-y à deux fois avant de dire oui.


Nous vous invitons à lire les articles suivants :

emploi 25 quitter emploi 16 salaire 7 conseil 40 employeur 4

Actualités




Vous désirez en savoir plus ?