Bibliothèque de ressources

Soyez prêt à affronter les différents défis et obstacles auxquels vous ferez face tout au long de votre carrière et en période de recrutement, consultez nos différents articles.

La pénurie de main-d'oeuvre est de retour et frappe plus fort que jamais


 
La pénurie de main-d'oeuvre est de retour et frappe plus fort que jamais

Alors que les économistes annonçaient déjà depuis plus d’une quinzaine d’années la dure réalité de la pénurie de main-d’œuvre, nous voilà maintenant dans une situation problématique à vivre à moyen ou à court terme. Les enjeux majeurs se font sentir autant du côté des employés que de ceux des dirigeants d’entreprise. Il y a en effet d’importants impacts sur l’état de santé physique et psychologique de ceux-ci. Selon un récent sondage du FCCQ, l’insuffisance de la main-d’œuvre apporte une surcharge de travail et nuit au bon fonctionnement des entreprises. Plus de 59% des travailleurs révèlent l’épuisement professionnel dû à la surcharge de travail et cela réduit considérablement la productivité des entreprises et amène un freinage sur la relance de l’économie québécoise.

Les prochains mois et les prochaines années augurent mal autant sur le plan social que économiques selon le président-directeur général de la FCCQ Charles Milliard. 86% des entreprises québécoises estiment être dans une situation de rareté de main-d’œuvre et plus de 74% ont des postes vacants d’affichés non comblés depuis plus de 90 jours.

Dans l’article de La Presse publié le 29 septembre 2021 Message collectif face à une situation très préoccupante, un message d’alarme nous rappelait la crise de la pénurie de main-d’œuvre dans laquelle nous sommes actuellement, et il y a de quoi avoir des sueurs froides.

Selon des discussions et études dévoilées, 64 % des PME au Canada affirment que cette pénurie ralentit leur croissance. Effectivement, 44 %  d’entre eux ont dû retarder la livraison de leurs commandes ou n’ont pu remplir leurs engagements. Selon le VP recherche et économiste en chef de la BDC, M. Pierre Cléroux, cette situation doit être pris au sérieux, car c’est un enjeu majeur qui sera avec nous pour longtemps.

De son côté, Véronique Proulx, PDG de MEQ, mentionne d’après un sondage effectué que plus de 98 % des entreprises du secteur manufacturier recherchent de la main-d’œuvre à tous les niveaux. Cette situation apporte un impact important sur l’économie puisque le secteur manufacturier est de l’ordre de 18 milliards en pertes depuis deux ans.

Plusieurs personnes croient que la PCU et la PCRE sont responsables de ce manque de salariés, mais la véritable cause est le vieillissement de la population. Selon l’article, les baby-boomers prennent leur retraite, et de moins en moins de jeunes entrent sur le marché du travail.

Compte tenu du vieillissement de la population, il est d’un grand intérêt de s’adapter avec une nouvelle génération qui a grandi dans l’ère numérique et qui a une vision du travail tout à fait différente des générations d’autrefois.

Les employeurs devront s’adapter face à la nouvelle génération d’aujourd’hui, car les générations se succèdent, mais ne se ressemblent pas.

Afin d’attirer les générations z et les milléniaux, il sera important de considérer les nouveaux intérêts au travail de ceux-ci.

Un équilibre travail-vie privée est l’un des premiers critères des futurs employés à venir. Les entreprises doivent reconnaître que le travail et la vie personnelle sont intimement liés. Le sens de la communauté est primordial pour ces travailleurs et ils ont le désir d’avoir une certaine autonomie dans la réalisation de leurs tâches.

Les nouvelles générations s’attendent et demandent à :

  • Avoir des possibilités d’avancement de carrière
  • Avoir une entreprise suivant la cadence de la technologie
  • Mettre le bien-être des employés en priorité
  • Des horaires de travail flexible


D’autres solutions à envisager pour cette pénurie de main-d’œuvre?

Selon la BDC il y aurait d’autres possibilités à envisager telles que :

  • La robotisation et l’automatisation
  • Des retraites passées 65 ans
  • L’embauche de gens issus de l’immigration
  • Les primes à l’embauche
  • La rémunération globale, etc.

Cette situation n’étant pas sur le point de se terminer, les entreprises devront fort probablement aussi envisager de se tourner davantage vers des entreprises spécialisées en recrutement tel que TechnoGénie pour les aider dans leur recrutement. Nous vous invitons à communiquer avec nous si vous avez des besoins et il nous fera plaisir de discuter avec vous et de voir comment nous pouvons vous venir en aide.

Nos conseils de génie,
votre boîte courriel.

Pour recevoir des conseils de professionnels pour votre carrière, obtenir nos offres d'emploi les plus récentes et rester au fait des activités de TechnoGénie, inscrivez-vous à notre infolettre dès maintenant.

TOP